Master Mathématiques et Applications

Fiche synthétique

  • Nature : Formation diplômante. Diplôme national.
  • Domaine : Sciences et Applications.
  • Admission : Licence L3 ou équivalent.
  • Première année : Un tronc commun pour 4 spécialités (MF, MO, LMFI, MG) ouvert également en formation à distance, spécialité ISIFAR, spécialité MIC.
  • Seconde année : Six orientations distinctes : MF, MO, LMFI, MG, ISIFAR et MIC.
  • Durée des études : 4 semestres.
  • Année de sortie : Bac + 5.
  • Poursuites possibles : Doctorat, ou vie professionnelle, ou concours d'enseignement.

Présentation

La mention Mathématiques et applications rassemble tous les enseignements de niveau master qui offrent des compétences avancées en mathématiques. Elle est structurée en six spécialités, de finalités distinctes, débouchant vers la recherche, l’enseignement ou l’entreprise.

La spécialité Mathématiques Fondamentales (MF) a pour vocation de préparer à un doctorat en mathématiques fondamentales, notamment en vue de trouver un emploi de chercheur ou d’enseignant-chercheur. Elle est constituée d’une partie théorique et d’un stage. Cette formation « à la recherche, par la recherche » peut aussi être bénéfique aux étudiants désirant s’orienter vers l’enseignement (en particulier en classes préparatoires). Les compétences attendues sont:

  • l'acquisition de connaissances approfondies et de haut niveau dans une thématique de recherche d'actualité en mathématiques fondamentales,
  • la maîtrise d'outils et techniques avancés propres à celle-ci,
  • la capacité à communiquer sur des articles/travaux et à prendre des initiatives pour l'élaboration d'un programme de recherches.

La spécialité Logique Mathématique et Fondements de l’Informatique (LMFI) offre une formation, par la recherche, de haut niveau en logique. Elle a pour objectif de former des chercheurs ou ingénieurs de recherche possédant la maîtrise des outils logiques fondamentaux utilisés à la fois en mathématiques et en informatique.

La spécialité Mathématiques Générales (MG) est dotée de deux parcours tournés vers l’enseignement. Le parcours Agrégation a pour objectif principal la préparation au concours de l’agrégation externe de mathématiques. Le débouché naturel, via la réussite au concours, est d’obtenir un poste d’enseignant en collège, lycée ou classes préparatoires. À ce titre, les compétences attendues sont d’une part une maîtrise raisonnable des notions du programme officiel de l’agrégation, d’autre part une aptitude à les structurer et les présenter à un auditoire. Le parcours Agrégation apporte une consolidation des connaissances en mathématiques qui peut aussi permettre à des étudiants motivés de se lancer ensuite dans un M2 recherche. Le second parcours de la spécialité est le parcours Enseignants. Son objectif est de permettre à des enseignants de mathématiques du secondaire de venir suivre une formation diplômante à l’Université, ceci avec un contenu articulant une formation mathématique de niveau master (M2) et une formation plus professionnelle (en partenariat avec l’IREM notamment). Ce parcours a été créé en pensant notamment aux étudiants réussissant le concours de l’agrégation interne après plusieurs années de préparation, mais souhaitant continuer à faire des mathématiques à l'Université.

La spécialité Modélisation Aléatoire (MO) a pour objectif de donner une formation de haut niveau en méthodes stochastiques et statistiques, tout en développant les applications dans des domaines porteurs. En seconde année, l'étudiant aura le choix entre une spécialisation dans le domaine de la finance quantitative en insistant particulièrement sur les statistiques et la gestion des risques, ou une formation en sciences des données. La formation permet d'une part d'initier à la recherche fondamentale en vue d'un doctorat, et d'autre part d'offrir l'accès aux postes de cadre supérieur dans différents secteurs d’activités :

  • Secteur financier : analystes quantitatifs, ingénieurs financiers, traders, gestionnaires de risques ;
  • Grandes entreprises : spécialistes de traitement de données et de l'information travaillant dans les domaines d'assurance, énergie, météorologie, télécommunications, réseaux sociaux, vente en ligne.

La spécialité Ingénierie Statistique et Informatique de la Finance, de l’Assurance et du Risque (ISIFAR) vise à former des cadres à profils d'ingénieurs statisticiens-probabilistes et informaticiens spécialisés dans les applications de la statistique et/ou de l'informatique aux problèmes actuariels, financiers ou de gestion du risque. Ces cadres aux multiples compétences maîtriseront les méthodes statistiques, mathématiques et numériques ainsi que les outils informatiques nécessaires à la conception et à la résolution effective de problèmes concrets dans des secteurs très divers: la banque, la finance et l'assurance évidemment mais aussi tous les secteurs dans lesquels la manipulation de très grandes masses de données est indispensable (marketing, industrie, EDF, CEA, Agence française de sécurité des aliments, bureaux d’étude/conseil en gestion des risque etc.). Le profil acquis par les étudiants d’ISIFAR est particulièrement recherché par les banques, les sociétés d'assurance, les organismes économiques, les sociétés financières et les sociétés de services informatiques (SSII).

Enfin, la spécialité Mathématiques, Informatique et applications à la Cryptologie (MIC) vise à former des professionnels de la cryptographie et de la sécurité informatique, ayant de solides compétences en mathématiques et informatique. Sur un socle de connaissances théoriques se greffent des enseignements beaucoup plus spécialisés comme l'étude de la sécurité de protocoles de communication actuels (par exemple GSM, internet), l'apprentissage de l'informatique embarquée (prise en compte de contraintes matérielles, programmation sur carte à puce), la sécurisation d'un réseau informatique et donc l'architecture sécurité d'un réseau. À l'issue de la formation, les diplômés sont capables d'appréhender des articles de niveau recherche dans les domaines de la sécurité de l'information, et de proposer et mettre en oeuvre des solutions pratiques dans leur domaine de prédilection.

Le diagramme suivant présente l'articulation des différentes spécialités entre elles, ainsi que le positionnement du Master Mathématiques et applications au sein de l'offre de formation en mathématiques de l'université Paris Diderot.

Liens vers les pages correspondant aux différentes spécialités :